Remontage du bas moteur et de la chemise

, popularité : 9%

Remontage du bas moteur :

Le remontage du moteur conditionnera la bonne marche de votre mécanique et doit faire l’objet de toutes vos attentions !

Le vilebrequin est porté par 2 roulements àbilles, et il doit tourner sans jeu ni point dur.

Voici la marche àsuivre pour obtenir un positionnement idéal de ces roulements :
 Enfilez le gros roulement sur le vilebrequin
 Placez le vilebrequin et le roulement avant dans un sachet hermétique, et mettez le tout pendant quelques heures dans votre congélateur, où dans le freezer du réfrigérateur.
 Posez le carter moteur sur un radiateur très chaud une bonne heure avant les travaux de remontage, de façon àce qu’il uniformément bien chaud.

La manipulation est la suivante :

 Mettez le petit roulement en place dans le palier avant du carter en orientant la partie étanche du roulement vers l’extérieur : du fait des différences de températures, l’opération est aisée.

 Enfilez l’ensemble vilebrequin/gros roulement par l’arrière du carter et poussez-le jusqu’àce que le gros roulement vienne en butée dans son logement, en vérifiant que le roulement avant ne soit pas légèrement sortit pendant l’opération.
 Tournez le vilebrequin pour vous assurer de la libre rotation de l’ensemble.

Posez le carter sur le plan de travail, et laissez-le au moins une bonne heure de façon que les températures de toutes les pièces s’équilibrent.

En se réchauffant, les roulements de vilebrequin vont se mettre àleur place optimale dans le carter.

IMPORTANT : Pendant cette phase, de la condensation (givre / gouttes d’eau ) va se former sur les roulements et le vilebrequin en acier avec un risque de corrosion rapide : quand les pièces sont en place et toutes àmême température, pulvérisez très généreusement de l’huile anticorrosion type « 3-en-1  » où huile pour armes ; faites tourner le vilebrequin plusieurs fois, puis laissez égoutter sur un chiffon absorbant.

Vous avez bien travaillé, vous pouvez consommer une autre pile du transistor Breton (une seule !)

Vous pouvez ensuite remettre en place :
 La rondelle entretoise (si existante)
 La clavette de plateau d’hélice en demi-lune
 Le plateau d’hélice
 La grosse rondelle
 L’écrou et le contre-écrou de serrage d’hélice

Remontez le piston sur sa bielle en faisant attention au sens que vous avez préalablement repéré avec des marques ; n’oubliez pas les pastilles téflon àchaque extrémité de l’axe.

Exception : Si votre moteur a un trou sur l’arrière du cylindre, les étapes de remontage sont différentes : ce trou sert àmettre en place l’axe de piston lors de l’introduction de l’ensemble chemise/piston dans le carter principal. Voir la description ** plus bas.

Si vous avez oublié de repérer le sens de la bielle, observez attentivement la tête de bielle qui a une bague bronze : le côté avec le chanfrein se monte vers l’avant du vilebrequin.

Placez le vilebrequin en position PMH (point mort haut ) où PMB selon la position de dépose.

Descendez l’ensemble piston/bielle dans le carter moteur, et emboîtez la tête de bielle sur le maneton de vilebrequin àla main et sans forcer.

Ne frappez jamais sur la tête de bielle avec un outil pour l’emboîter sur le maneton de vilebrequin : risque de détérioration de la bague bronze de tête de bielle !

Remontage de la chemise

La mise en place de la chemise nécessite un tour de mains pas très compliqué :
 Placez le piston au PMB ( Point Mort Bas )
 Huilez la chemise sur toute sa surface intérieure + extérieure
 Alignez vos repères carter moteur/collerette de chemise, puis descendez doucement la chemise dans le carter moteur jusqu’au contact avec le piston.

L’opération suivante consiste àintroduire le piston et son segment dans la chemise sans endommager ni le segment, ni le piston.
Pour faciliter la manœuvre, le bas intérieur de la chemise comporte un chanfrein conique destiné àcomprimer le segment et permettre le montage du piston dans la chemise.

L’emboîtement du piston dans sa chemise n’est possible que quand le piston est en position horizontale et uniquement dans cette position ; ne tentez pas une opération de force avec le piston de biais : risque de casse du segment et / où d’endommager le piston.

Ma méthode : j’introduis le pouce de la main gauche jusqu’au fond de la chemise, et je prend appui sur la tête du piston pour le maintenir en position horizontale.
Avec l’autre main, je tourne tout doucement le vilebrequin (peu importe le sens de rotation) pour faire remonter le piston dans la chemise.
Après un passage un peu ferme quand le segment va se comprimer dans le chanfrein de la chemise, le piston va remonter avec facilité.

Au moindre point dur où blocage, faites manœuvre arrière, repositionnez la tête de piston avec le pouce, et recommencez.

Vous pouvez maintenant enfoncer àfond la chemise dans le carter moteur.

**Cas d’un moteur comportant un trou sur l’arrière du carter :

Mettez en place la bielle seule sur le maneton de vilebrequin, côté chanfrein vers l’avant et votre marque vers l’arrière du moteur.
Préparez àpart la chemise préalablement huilée intérieur / extérieur.
Engagez le piston dans la chemise avec les mêmes recommandations que ci-dessus, mais en laissant le trou de l’axe de piston dégagé de la chemise.
Préparez l’axe de piston : huilez-le, et emboîtez les pastilles téflon àchaque extrémité.
Après avoir chauffé légèrement le carter principal pour faciliter l’opération, descendez doucement la chemise avec le piston légèrement engagé jusqu’àce que le trou de l’axe dans le piston arrive juste en face du trou dans le carter.
Tournez doucement le vilebrequin et amenez le pied de bielle dans le piston, dans l’axe trou dans le carter / trou d’axe dans le piston.
C’est ici que l’affaire se corse :
Piquez légèrement un cure-dents en bois dans une pastille téflon d’une extrémité de l’axe de piston, et assurez-vous que l’autre pastille téflon soit bien en place àl’autre extrémité de l’axe.

Avec ledit cure-dents, guidez l’axe àtravers le trou du carter, puis le trou du piston, puis l’Å“il du pied de bielle, puis l’autre côté du piston.
La subtilité tient au fait qu’il faut arrêter de pousser l’axe de piston quand celui-ci arrive pile poil àsa place au milieu du piston.
Effectuez une rotation du cure-dents afin de le dégager de la pastille téflon en bout d’axe de piston.

Descendez doucement la chemise au fond de son logement ; si le piston refuse de monter dans la chemise, vous avez sà»rement trop poussé sur l’axe de piston qui bloque la manÅ“uvre : reprenez le cure-dents, retirez l’axe de piston et recommencez.

Nota : Si vous avez jugé pas nécessaire d’évacuer la maison et oublié de débrancher le téléphone, faudra pas vous étonner d’être sujet àl’hypertension et / où la crise de nerfs

Calage de la distribution et mise en place de l’arbre àcames :

Placez le vilebrequin au PMH et maintenez-le dans cette position jusqu’àla fin des opérations.

Procédez àla mise en place de l’arbre àcames d’après les repères de calage et selon la marque de votre moteur, et replacez le couvercle du carter de distribution, serrez les vis du carter.

Introduisez les poussoirs de culbuteurs préalablement huilés, face lisse vers les cames de l’arbre àcames, face creuse vers le haut, côté tige de culbuteur.

Placez les tubes aluminium cache tiges de culbuteurs sans oublier les petits joints toriques d’étanchéité àchaque extrémité, introduisez ensuite les tiges de culbuteurs préalablement huilées dans les tubes.

Maintenez le tout en position verticale, je sais, c’est pas facile...