Vilebrequin, arbre àcames, Chemise / piston

, popularité : 20%

Cas d’un moteur de marque O.S :

Si vous n’avez pas bougé la position du vilebrequin, le repère sur l’arbre àcames doit se trouver :

1 - en haut [*] ( position 12 h 00 ) dans l’axe tiges de culbuteur / centre de l’axe d’arbre àcames

2 - en bas [*] ( position 6 H 00 ) dans l’axe vertical du centre de l’arbre àcames / bas du moteur

Comme il faut 2 tours de vilebrequin pour un cycle complet, quand vous positionnez le repère "T"du point mort haut, vous avez soit le calage 1, et un tour plus tard le calage 2. Dans les 2 cas, le calage de la distribution sera bon. Voir les 2 photos pour explications visuelles.

Avec la pince àbec, vous pouvez maintenant retirer l’arbre àcames en tirant doucement vers vous (avec un léger mouvement anti-horaire en raison de la denture hélicoïdale du pignon d’entraînement)

Vous pouvez maintenant extraire le deuxième poussoir de tige de culbuteur en notant sa position.

Cas d’un moteur de marque SAITO :

Le vilebrequin toujours en position piston au point mort haut, le repère sur l’arbre àcames doit se trouver en bas en position "6 h 00 ",

Avec la pince àbec, vous pouvez maintenant retirer l’arbre àcames.

Démontage de l’ensemble Chemise / Piston :

Retirez les vis de fixation du bouchon de carter àl’arrière du moteur ( sur certains moteurs 4 temps, ce bouchon de carter comporte une sortie destinée àévacuer l’excès d’huile ) et déposez-le.
Vous avez maintenant une vue directe sur le « bas moteur », le maneton de vilebrequin et la bielle, ainsi que sur le bas de la chemise et du piston.
Bouchon de carter

Dans le cas d’un moteur ayant déjàtourné, même très peu de temps, il faut repérer la position de la chemise et du piston : La chemise d’un moteur 4 temps n’est qu’un tube avec une collerette au sommet et doit être remontée exactement dans la même position qu’avant démontage : le repérage peut se faire avec une pointe àtracer d’une part sur l’extérieur de la collerette (en aucun cas sur la surface supérieure en contact avec le joint de culasse !) , et d’autre part sur la fonderie du carter moteur : une marque discrète mais visible suffit pour se repérer.

Par habitude, je fais toutes mes marques et repères dirigés vers l’arrière du moteur.

Même chose sur la tête du piston car dans beaucoup de moteurs 4 temps le piston n’a pas de sens de montage àneuf : positionnez-le au PMH, puis avec la pointe àtracer faites une toute petite marque sur la calotte du piston.

[*ATTENTION : Selon les marques / modèles / évolutions / années de production, le repérage de la position de calage de l’arbre àcames peut être différent, aussi repérez systématiquement la position de celui-ci avant de le déposer du moteur avec le point mort haut comme repère vilebrequin.