Arbre àcames et couvercle de carter de distribution

, popularité : 42%

Arbre àcames et couvercle de carter de distribution

L’arbre a cames (23) a un calage précis qu’il faut absolument respecter pour que les soupapes ne rentrent pas en contact violent avec le piston ne se transforment pas un démarrage en « Soupe au Piston et sauté de bielle  » (casse mécanique).
De même sur nos automobiles avec une distribution entraînée par courroie crantée, si le calage n’est pas bon, où si la courroie casse, le moteur est immédiatement endommagé.
Sur nos micro-moteurs, l’entraînement de l’arbre àcames se fait le plus souvent par une réduction par engrenage àtaille hélicoïdale où droite, avec renvoi à90° incorporé àcelui-ci, donc pas de souci de rupture ce côté là.

L’arbre àcames se positionne avec le piston au point PMH ( Point Mort Haut ) soit au bout du cycle compression, point mort haut 1, soit àla bascule des cycles fin d’échappement / début d’admission, point mort haut 2.

Pour visualiser ce qui vient d’être exposé, surtout si vous découvrez votre moteur pour la première fois, faites tourner plusieurs fois le vilebrequin dans son sens de fonctionnement (anti-horaire moteur vu de face côté hélice ) pour bien visualiser les cycles de la mécanique « 4 temps  »
Le couvercle cache-culbuteurs étant déposé, observez - admirez - attentivement le basculement alternatif des culbuteurs qui poussent sur les queues des soupapes chargées d’ouvrir les conduits d’admission (côté carburateur) et d’échappement au fur et àmesure des tours de vilebrequin.

Astuce : Pour repérer la plus haute position du piston dans le cylindre plus facilement et sans risques, vous pouvez introduire par le trou de bougie l’extrémité d’un coton-tige àtige bois où plastique dont vous aurez arraché la bourre de coton àune extrémité.
Lors d’un premier passage au PMH, vous verrez les culbuteurs d’admission et d’échappement basculer l’un après l’autre ; le tour suivant, lorsque le piston arrivera au PMH, les culbuteurs resteront immobiles en position de repos.

Immobilisez le vilebrequin piston au point mort haut

Dans le cas d’un moteur de marque O.S : regardez attentivement (au besoin avec une loupe) le pourtour du plateau d’hélice en aluminium poli : vous devez voir un « T  » gravé, et ce repère doit être en face de la jonction de moulage sur le haut du carter moteur derrière le plateau d’hélice quand le piston est au point mort haut. (voir photo )
Si ce repère commence às’effacer, marquez-le avec la pointe àtracer ; s’il n’existe pas (rare) faites-le.

Conservez le vilebrequin immobile pour le moment.