Quel matériel utiliser pour le demi A ?

, popularité : 19%

Suite àla réaction d’un lecteur sur le forum qui me disait que pratiquer le demi A devait couter cher vu que tout le matériel est miniature, je me suis décider àclarifier un peu cette idée, en parti fausse d’ailleurs !Bref, attiré par la qualité de mes articles et par mes réponses pertinentes sur le forum (oui je sais, c’est les soldes, même pour les fleurs :o) ), vous avez décidez de vous lancez dans la construction d’un demi. Vous sautez dans votre voiture, enfourchez votre vélo, ou prenez les transports en commun, et une demi-heure plus tard vous êtes face àla devanture de votre détaillant local favoris. Vous rentrez et vous mettez àfureter dans les rayons àla recherche de l’objet tant convoité ; mais, las de voir des kits en mousse injectée motorisés par des speed 400, vous vous dirigez au bout d’une demi heure vers un vendeur qui vous répond un truc du genre "demi A ? keskessé ?", ou encore, pour les plus vieux d’entre eux "on en a pas, et de toute façon ça vole mal...". Bref dépité vous rentrez chez vous en ruminant, en vous demandant comment font les autres pour trouver ce genre de matériel...

Identification des besoins

 Le modèle :
Commençons par le commencement en nous demandant de quoi on va avoir besoin pour construire un demi ? Déjàil va vous falloir un plan ou un kit ; ces derniers étant rares sur le marché, il va vous falloir plutôt vous orienter vers un plan, bien que Newpower Modélisme distribue la "Simple Serie" de Ace/RC, ou que PB Modélisme distribue le Piaf et ses dérivés. Une fois votre plan déniché (dans un catalogue de plan ou sur Internet par exemple, ou encore par un ancien de votre club), vous allez déjàvous apercevoir que ce plan a été tracé il y a quelques années, pour ne pas dire quelques décennies, bref àune époque ou le matériel radio était "KOLOSSAL". Nostalgie quand tu nous tiens ;o).

 La radio :
Suivant votre budget, vous allez vous tourner soit vers un ensemble standard, soit vers du matériel de taille mini ou micro. Un Piaf par exemple se contentera en version deux voies de servos standards, et d’une batterie de 500 mAh. Mais il faut tout de suite dire qu’àterme du matériel de taille mini sera plus facilement réutilisable notamment dans un petit électrique, ou dans un planeur lancé main. Par contre si vous comptez faire un demi A en trois axes avec une commande de gaz, le matériel micro s’impose de lui même pour une raison de poids !
A vous de voir selon votre budget, mais le matériel standard sera trop lourd pour un park flyer et vraisemblablement dépassé pour un avion de voltige... Pour cette partie radio, votre détaillant local est encore dans la course, car le micro matériel est aujourd’hui devenu monnaie courante !

 Le moteur :
Voilàle plus compliqué àse fournir ! La plupart du temps vous trouverez facilement un Cox de 0.8 cm3 chez votre détaillant local (regardez sur l’étagère poussièreuse du fond). C’est un bon moteur pour commencer le demi A, mais son absence de commande de gaz le limite très vite et il servira plus comme moyen de mise en altitude que comme moteur àpart entière. De plus ce genre de moteur est entièrement construit avec des vis aux pas US, ce qui rend compliqué leur remplacement (j’ai une fois perdu la vis qui maintient l’hélice...). Assurez vous aussi que l’on pourra vous fournir des bougies, au cas où...

Un autre moteur que vous trouverez aisément en boutique est le classique OS 10 LA ou 10 FP. Là, attention ! Même si cela peut paraitre tentant, ce type de moteur est relativement lourd sur un demi A, et de plus beaucoup trop puissant. A réserver àdes engins d’au moins 1 m 10 d’envergure, et de 700/800 g. Des gros demi, quoi !

Pour les autres types de moteurs, il va falloir vous tourner vers la VPC, soit classique soit par Internet. Et làle choix devient de plus en plus vaste. MP-Jet, AP Engines, PAW, Norvel sont les plus connus. La plupart peuvent disposer d’un carbu RC qui est un plus indéniable pour le pilotage, rendant possible les passages en radada ou même les touch and go. Un vrai bonheur !

En résumé...

Si pour vous le budget est le point le plus important, optez pour la solution radio deux voies, servos standards, et moteur Cox. Attention au budget carburant toutefois qui peut être conséquent avec un Cox. Prévoyez au moins du carburant à10 % de nitrométhane. La construction àpartir d’un plan est la plus économique en 1/2 A, bien que les kits ne soient pas vraiment onéreux (de l’ordre de 45 euros).

Si votre budget est plus confortable, prenez tout de suite 3 ou 4 mini servos, et un moteur moderne genre MP Jet avec commande de gaz. L’investissement moteur reste limité, de l’ordre de 60 euros, mais le plaisir sur le long terme est bien plus important, étendant énormément le domaine de vol ! Quant au kit, c’est une bonne idée, mais l’offre de plans est bien plus vaste !

Quelques adresses pour finir

Voici quelques pistes pour trouver facilement le matériel nécessaire :

Pour les plans, le plus simple est de vous tourner vers les index des revues, notamment les plus anciennes. Modèle Magazine possède un catalogue bien fourni de plan, dont le Piaf, le Minibip (biplan, etc...).

Pour les kits tournez vous vers New Power Modélisme qui distribue la Simple Série d’Ace/RC, comprenant des Warbirds, (P51, Corsair, T6), un piper, et quelques autres dont un Extra pour la voltige. Ils distribuent aussi les moteurs MP Jet et AP Engines :
www.newpower-modelisme.com

PB Modélisme àReims, fabricant français distribue le Piaf :
www.pb-modelisme.com

Topmodel propose aussi les moteurs MP Jet :
www.topmodel.fr

ASM propose aussi des Cox et un seul moteur AP Engines, le 1.5 cm3, ainsi que des kits adapté àce moteur :
www.asm-fr.com

En angleterre, Just Engines distribue les petit moteurs diesel PAW, dont le petit 0.5 cm3 me fait carrément craquer :
www.justengines.unseen.org

Voilà, loin d’être exhaustif, ce petit catalogue donne un bon point de départ pour commencer dans la pratique du demi ! Si vous connaissez d’autres adresses, merci d’en faire profiter tout le monde !

A la prochaine et bons vols.

Grosvince
vincent.premel@ifrance.com