Utlisation de MotoCalc 6.05 : exploitation des resultats

, popularité : 8%

Maintenant que vous savez configurer votre avion dans motocalc et que vous avez choisi votre moteur,
nous allons pouvoir passer àla suite, l’exploitation des résultats…

Lors du dernier article, nous étions arrivés-la…

Il nous faut donc choisir la motorisation la mieux adapté au type de vol souhaité :

Tout d’abord, il faut regarder le temps de vol : l’idéal semble être 5 min 30, c’est àdire 7 éléments avec une 5.5*3..
pas de problème, on clique dessus :

On peut voir différents détails relatifs au groupe de propulsion avec dans les colonnes :
 la vitesse du modèle par rapport àl’air
 je sais pas trop
 la portance du modèle
 le courant tiré sur la batterie
 le courant tiré par le moteur
 la tension aux bornes du moteur
 la puissance en entrée
 la puissance en sortie
 la chaleur dissipée
 la température du moteur
 le rendement électrique du moteur
 le rendement électrique général (pertes dans l’accu, et plein de trucs…)
 la vitesse de rotation de l’hélice
 la force de traction
 la vitesse de l’air derrière l’hélice
 l’efficacité de l’hélice
 rendement total
 le temps de vol

Les valeurs importantes àretenir ici sont :
 le temps de vol a la vitesse de vol normal (entre le bleu et le vert)
 la température moteur (pas plus de 85°)
 la charge alaire du modèle (elle se trouve en haut dans la partie airframe juste après le nom du modèle…. ainsi que le poids en ordre de vol…)
 le dernier point et pas le moindre c’est celui entouré en rouge sur l’image :
il permet de connaître la vitesse de montée sous un angle donnée (2,49metre par seconde sous un angle de 14,1°)

En fait, le secret d’une bonne motorisation, c’est de trouver le meilleur compromis entre la masse,
l’autonomie et la température avec le meilleur angle de montée possible a une vitesse la plus élevée possible…

De plus, pour connaître jusqu’a quel crans de moteur l’avion peut voler sans descendre,
il suffit de réduire la puissance au curseur en haut a gauche, d’origine il est plein pot
et il suffit de réduire les gaz jusqu’àce que le taux de montée devienne négatif, dès que c’est le cas,
cela signifie que l’avion ne peut plus monter…

Attention, il y’a une autre valeur a coté de l’angle de montée : c’est la vitesse estimée de descente,
ça permet de connaître àquelle vitesse théorique l’avion descendrait si on le met sous un angle donné…

Si l’une des valeurs ne convient pas, il faut changer différents paramètres :
 autonomie trop faible :
 augmenter la capacité des accus
 diminuer le nombres d’éléments
 diminuer le pas ou le diamètre de l’hélice
 mettre un plus fort taux de réduction
 mettre un moteur moins gourmand
 angle de montée trop faible :
 diminuer le poids du modèle (accus plus petits, alléger la structure…)
 augmenter le nombre d’éléments
 augmenter le pas ou le diamètre
 diminuer le taux de réduction
 essayer un moteur plus puissant

Et oui, vous l’aurez remarque, les 2 réglages s’opposent, si l’on veut le maximum de puissance,
c’est au détriment de l’autonomie et vice versa…

Enfin, si vous voulez vous faire une petite opinion sur les qualités de vol de votre modèle, cliquez sur " opinion… "

en revanche il faut comprendre un minimum l’anglais mais généralement, les conseils donnés sont corrects…

Voilàce qu’il en est de l’utilisation de motocalc, si vous n’êtes pas d’accord avec certaines traductions ou manières de faire,
ou si vous trouvez qu’il manque certains points, n’hésitez pas àme contacter, même pour faire des compliments, moi j’apprécie… ;)
modelvincent@chez.com