Utlisation de MotoCalc 6.05 : le tableau des données

, popularité : 8%

Exploitation des résultats :

dans la première partie de l’article, nous avons rentré toute les principales caractéristiques du modèle a étudié.

Nous allons maintenant peaufiner les caractéristiques et apprendre a exploiter les résultats...

Vous avez donc choisi votre motorisation dans l’assistant et cliquez sur "next"

Le tableau suivant apparaît :

Dans ce tableau, on y trouve tout les réglages définis dans l’assistant :
(en partant d’en haut a gauche jusqu’en bas a droite :)
la zone "motor" qui permet de choisir le moteur adapté (possibilité d’en choisir d’autre en cliquant sur open)
la zone "battery", on peut la aussi en choisir d’autre en cliquant sur open, pour faire des essais avec plusieurs nombres d’éléments, il suffit de mettre "count" avec le premier nombre d’accu minimal puis maximal (de 7 a 8 éléments pour l’exemple)
LA zone "filter" permet d’appliquer un filtre aux résultats obtenus, ainsi, un speed 400 ne devra pas dépasser 11 A pour ne pas l’abîmer et ne devra pas dissiper plus de 40W, cliquez sur open pour obtenir quelques filtrès préfabriqués
La zone "drive filter" permet de sélectionner :
 le taux de réduction (gear ratio) avec comme pour les accus la possibilité de choisir tester différents taux (1ere case=1er taux, 2eme case= 2eme taux et 3eme case qui permet de dire de combien en combien...
c’est a dire par exemple case 1 => 2, case 2 => 3,5 et case 3 => 0,5, motocalc va donc faire ses calculs pour des taux de 2:1, 2,5:1, 3:1 et 3,5:1

 le diamètre de l’hélice (même fonctionnement que pour les taux de réduction...)
 le pas de l’hélice (idem que précédemment)
 le nombre de pales
 le nombre d’hélices (si plusieurs hélices montés sur 1 seul moteur)
les cases "prop const" et "thrust const" varient suivant les formes d’hélices (je ne sais pas trop a quoi ca correspond...)

la zone "Speed control" permet de choisir le variateur
et enfin la zone "Airframe" que nous allons détailler un peu...
Nous allons tout d’abord terminer de paramétrer le modèle, cette étape n’est pas indispensable mais a pour avantage d’obtenir des résultats encore plus précis et ne dure pas bien longtemps :

Cliquez sur le bouton "coeff" en bas a droite, dans la zone "airframe". La page suivante apparaît :

Dans cette partie, on peux régler :
 l’épaisseur du profil (thickness)
 la cambrure du profil (camber)
 l’angle de calage de l’aile (angle of attack)

Pour ceux qui veulent êtres encore plus précis, il y’a moyen de régler tout ça a partir du bouton "from measurements"
Ou pour ceux qui connaissent déjàle nom du profil, cliquez sur "choose from list" et choisissez le profil désiré...

Vient ensuite en haut a droite "fuselage cross section"
il s’agit de la forme générale du fuselage vu de face :
 rond ou très arrondi
 carré avec les bord poncés en arrondi
 Rectangulaire

Puis "surface finish" c’est l’état de surface du modèle :
 lisse (film plastique)
 moyen (enduit, bois juste poncé) - Rugueux (bois brut)
Vient ensuite "landing gear"
il s’agit du train d’atterrissage :
 absent ou rétractable
 fixe sans pantalon - fixe avec pantalon
 train complet (maquette)

et enfin "protrusion"
c’est les détails faisant de la traînée :
 pas ou peu
 quelques uns (détails maquette)
 beaucoup (haubans...)

Cliquez sur "ok", nous voici revenu au tableau principal

Les réglages sont donc maintenant terminés

Nous allons passer a l’exploitation des résultats en statique :

Cliquez sur le bouton "Compute..."

le tableau d’analyse statique apparaît :

Vous voyez ici :
 le nombre d’éléments
 le taux de réduction
 le diamètre de l’hélice
 son pas
 le poids du modèle en ordre de vol
 le courant tiré sur la batterie
 le courant demandé par le moteur
 la tension aux bornes du moteur
 la puissance d’entrée
 la puissance de sortie
 la puissance dissipée
 la température maxi du moteur
 le rendement du système
 si j’ai bien compris c’est la force de charge en entrée (mais pas très utile d’après l’aide...)
 la encore, apparemment, il s’agit de la force de charge en sortie (la non plus pas très utilisé...)
 le rendement électrique du variateur et des accus
 la vitesse de rotation de l’hélice
 la poussée
 la vitesse de l’air juste derrière l’hélice
 le temps de vol plein pot mesuré au sol (c’est a dire en sur place...)

l’exploitation des résultats en vol se fera dans un prochain article... en attendant, soyez patient... ;-)